Règlemens particuliers de la R L  L'ETOILE DE LA GIRONDE, à l'O  de Bordeaux.
(règlements particuliers de la Respectable Loge l'Etoile de la Gironde, à l'Orient de Bordeaux)
, Bordeaux, 1838.

Papier imprimé. 76 pages. Imprimeur : Frère E. Mons rue Sauteyron, Bordeaux. H. 21 cm, L. 13 cm.
Provenance : vente aux enchères.

Don des Amis du musée d'Aquitaine en 2007.

Inv. 2007.9.6

Règlement franc maçon

Chaque obédience possède sa propre constitution dont les principes de base ont été énoncés en 1723 dans les "Constitutions d'Anderson" ainsi qu'un règlement général, ensemble de statuts et de règles promulgués comme loi interne. Constitutions et règlements régissent son fonctionnement mais, à l'intérieur de l'obédience, un atelier peut se doter d'un statut particulier pour préciser les modalités de son fonctionnement; il doit être approuvé par l'exécutif et être en accord avec le règlement général. Il régit le rôle des officiers de la loge et détermine la nature des travaux, l'organisation des réunions... Un exemplaire est remis à tout nouvel apprenti le jour de son initiation.

 

L'Etoile de la Gironde est constituée à l'Orient de Bordeaux par l' Acte constitutif du Grand Orient de France à la date du 2ème jour du 10ème mois de l'an de la Vénérable Loge 5813 (2 décembre 1813). Elle déclare se placer sous ses auspices pour se livrer à la pratique des vertus philanthropiques et vouer ses travaux à la gloire du Grand Architecte de l'Univers.

 

 

 

 

© Mairie de Bordeaux, Lysiane Gauthier

 

L'étoile de la Gironde était constituée en grande partie de juifs. Elle fut contrainte de se mettre en sommeil en 1816, agitée par des querelles religieuses internes. En 1826, après de nombreuses vexations, elle est définitivement reconnue par les loges bordelaises. Installée impasse de Ségur, elle a travaillé jusqu'au 25 avril 1855, date à laquelle elle fusionne avec l'Essence de la Paix et le Triangle pour fonder l'Etoile du Progrès qui devint ainsi l'une des plus grandes loges de Bordeaux et existe toujours. Elle reçoit ses règlements particuliers qui  sont imprimés en 1838.

C. B.

Bibliographie.

Bayard Jean-Pierre, Symbolisme maçonnique Traditionnel, I, les loges bleues, II, les Hauts grades, 5° édition, Edimat, Paris, 1987.

Besuchet de Saunois Jean-Claude, Précis de l'Ordre de la Franc-maçonnerie depuis son introduction en France jusqu'en 1829, Rapilly librairie, Paris, 1829.

Boucher Jules, La Symbolique maçonnique, Dervy, Paris,1948.

Coutura Johel, La Franc-maçonnerie à Bordeaux (XVIII°-XIX° siècles), Editions Jeanne Laffitte, Marseille, 1978.

Coutura Johel, Cavignac Jean, ""La Franc-maçonnerie en Gironde, in bulletin de l'I.A.E.S n° 17/18, 1° semestre 1974.

Doré André, Petit lexique  maçonnique en forme de dictionnaire à l'usage des Loges et des Franc-maçons que la Maçonnerie intéresse, Collection de l'Institut de Recherches et d'Études Maçonniques IDERM, Paris, Edimaf, 1986.

La Franc-maçonnerie, exposition présentée au musée d'Aquitaine du 11 juin au 16 octobre 1994, Bordeaux, 1994.

Lhomme Jean, Maisondieu Édouard, Tomaso Jacob, Dictionnaire thématique illustré de la Franc-maçonnerie, Éditions du Rocher, Jean-Paul Bertrand Éditeur, 1993.

Morata Raphaël, Les objets de la Franc-maçonnerie, Ch. Massin éditeur.

Musée de la Franc-maçonnerie, Collection du Grand Orient de France, Beaux Arts Magazine, hors-série.